Continuons dans la catégorie "Banc d'Essai" avec cette v2 de Dotclear tant attendue. Quoi de neuf au programme ? une remise à zéro : comme l'équipe se plait à dire, Dotclear 1 et 2 sont deux logiciels différents. Venez avec moi pour assister à cette fameuse ascension et ainsi partir à la conquête de la Nouvelle Zélande...

Non, je ne deviens pas plus fous que je ne le suis déjà, et je ne mélange pas tout. Olivier, dictateur de l'équipe Dotclear nous donne sur son blog une leçon de géographie à travers ce nom Aoraki. Je me coucherais moins bête ce soir. Si vous voulez en faire de même, voici sa petite leçon :

Aoraki est le nom Maori de Mont Cook, le point culminant de la Nouvelle Zélande. C'est un des sommets les plus difficiles au monde dans des montagnes très jeunes. Il a servi d'entraînement au néo-zélandais Edmund Hillary qui, le premier, réalisa l'ascension du Mont Everest.

Au moment de trouver un nom de code à la version 2 de DotClear, j'ai d'un coup pensé à Aoraki, la magnifique ascension avec l'océan Pacifique en cadeau à l'arrivée, le sommet difficile, la cordée ou tout le monde est indispensable.

Tels sont les propos du maître des lieux, qui tourne d'ailleurs sous la mouture estampillée 2 avec le thème par défaut si vous souhaitez avoir un petit aperçu de ce version côté visiteur. Pour la petite anecdote geekesque, j'allais me coucher vers 2 heures du matin, quand tout à coup je me suis souvenu de la date du jour. Ce fut alors comme un flash : nous étions le jour de la sortie de Dc 2 (pour les intimes). Je bondis alors de mon lit, et je fis un tour sur Neokraft afin de rattraper mon retard. Voyant qu'elle venait de sortir à 20h, j'ai téléchargé l'archive pour éviter une éventuelle surcharge du serveur le lendemain (on ne sait jamais) et je me suis recouché. J'ai donc installé l'oeuvre en local ce matin, pour finir mes tests il y a quelques minutes maintenant.

Bon retournons à nos moutons. Donc, quoi de neuf ? Côté visiteur, pas grand chose si ce n'est la gestion des tags d'origine, Ca peut être sympa, mais si l'on ne s'en sert pas, cette fonctionnalité sait rester invisible. Les commentaires nécessitent désormais une prévisualisation avant de poster définitivement, ce qui est l'idéal contre le spam. Un nouveau système de filtre de spam à la Samplemouse est préintégré par défaut au cas où cette précaution ne suffirait pas.

Côté admin par contre, c'est le grand bouleversement. Un menu simple, pratique, complet et omniprésent remplace les onglets qui ne servent désormais plus qu'à diviser les fonctionnalités. En guise d'accueil, on offre au rédacteur un "Tableau de bord" permettant en un coup d'oeil de publier un billet, ou d'avoir le nombre de billets et de commentaires rédigés et d'y accéder ainsi que de paramètrer son blog. Avec en prime la lecture du flux RSS du Devlog de Dotclear pour rester au courant des dernières mises à jour.

L'écriture reste vraiment intuitive, avec des options supplémentaires à la textpattern. On peut définir une date de publication à l'avance, définir un mot de passe pour le billet si l'on veut restreindre son public, ou rajouter des tags. Le mode d'édition varie entre wiki ou (x)html, ce dernier mode prenant en compte deux modes d'affichages gérés probablement via javascript : un mode source et un mode visuel avec un rendu en temps réel. Ce système étant multi-blog, un système de droit permet de gérer chaque utilisateur en fonction du blog.

Côté technique, on a le droit à un petit système de templates maison et bien sûr un nouveau système de plugins. Côté encodage, c'est UTF-8 assuré, avec conversion des trackbacks et billets importés si besoin. Parlons-en d'ailleurs de cette importation : le système de sauvegarde de blog fait des émules. Très simple et efficace, il permet en un rien de temps de sauvegarder ses données. De quoi pousser les plus récalcitrants à ce genre de manipulation à le faire plus souvent. Un plugin a été mis en place afin d'importer son blog Dotclear 1.x.x sous la mouture 2 et c'est réussi. La seule chose qui soit dommage est le fait que les images se perdent en route et les billets ne deviennent qu'un enchaînement de texte. Mais c'est un maigre prix à payer pour profiter des fonctionnalités de la v2.

Côté code qu'en est-il ? De ce côté, ça reste comme la précédente version : sans bavure aucune. Un exemple d'application comme on aimerait en voir d'autres. Les standards sont respectés, que ce soit le W3C en général et sa branche WAI orientée vers l'accessibilité. Le javascript reste non-obstructif au plus grand bonheur de ceux qui le renient par choix ou obligation, bref, c'est du pro et du propre.

Une bêta qui promet donc beaucoup. Malgré quelques problèmes, principalement de compatibilité avec les hébergeurs, PHP5 oblige, le support sur les forums reste pour l'instant assez calme et il n'est que peu question de problèmes de développement. Bref, vu la beta 1, la release mérite d'être très aboutie et on l'attend avec impatience. C'est du gros, du très gros. ;)