Rien de bien intéressant aujourd'hui : une faible activité blogosphérique. J'en profite donc pour écouter les prestations des intervenants à Paris Web 2006. Entre le très pédagogue Laurent Denis, le très pro Elie Sloïm, l'irremplaçable Tristan Nitot et le très vif Daniel Glazman (et son terrible canard qui résonne dans toute la blogosphère)[1] on ne s'ennuie pas et j'apprends beaucoup ou du moins je conforte les positions qui étaient déjà miennes.

Du coup, en les écoutant, j'ai repassé la nouvelle version du site au crible de Mon Opquast, et j'ai fait quelques modifications que je n'avais pas eu le temps de faire avant, bref rien de bien méchant. Je profite de ce moment de calme pour réfléchir à cette réinvention probable du HTML, ou du moins son évolution incrémentale, dont j'ai parlé hier pour comprendre ce qui peut la motiver. Mes propos "opposants" (ça se dt ?) se trouvent difficilement modérés par quelques arguments que je trouve ici ou là.

En attendant j'ai navigué toute la soirée dans une soupe à la balise assez délectable étant donnée qu'elle n'est constituée que d'accessibilité et de bonnes pratiques. Il ne manquerait plus que je m'attèle à la lecture des drafts XHTML2 et j'aurais passé une soirée standardistiquement correcte. Comment ça la geekitude se manifeste chez moi dans un état fort avancé ? Bah la faute à mon satané bzflag qui veut pas marcher...

Notes

[1] J'en passe et des meilleurs : Laurent Gloaguen (mais non ta présentation n'est pas nulle !), Denis Boudreau, Karl Dubost, ...