L'histoire de Netscape fut belle pendant de longues années de concurrence avec Internet Explorer. Puis vint 2003 et sa longue agonie. Netscape essaya tant bien que mal de survivre à une situation difficile en sortant de temps à autre une nouvelle version de son navigateur, d'abord en 2005 puis cette année avec l'arrivée d'une version 9. Cette version sera finalement la dernière puisque l'équipe vient d'annoncer sur son blog que c'en était fini du navigateur.

Le support du navigateur ne sera alors plus assuré : plus de nouvelle version ni de mise à jour. Des patches de sécurité verront quand même le jour jusqu'en février prochain, date à partir de laquelle Netscape ne donnera d'autre signe de vie que la présence de son site en ligne, qui ne sera plus mis à jour. La transition sera rapide et sans douleur puisque les utilisateurs de Netscape sont encouragés à utiliser les produits de Mozilla pour remplacer le défunt navigateur.

Rappelons toute fois que si Netscape est mort, son esprit ne l'est pas puisque le projet Mozilla n'est autre qu'un fork open source de ce premier, destiné sauvegarder le code d'une version 4 d'un navigateur qui, écrasé par IE, ne verra jamais le jour. On peut d'ailleurs remarquer les nombreuses similitudes entre les deux navigateurs Web dans leurs dernières versions respectives, preuve ultime de l'agonie de l'"ancêtre".

La mort de Netscape n'est pas réellement étonnante : ce "dinosaure" comme je l'avais appelé lors de son retour annoncé en Juin dernier n'avait plus sa place sur le marché. Le soutien d'AOL en moins, la popularité perdue et une absence d'innovation constatée, les derniers mouvements de brasse désordonnés et désespérés de Netscape l'ont menés tout droit à la noyade à laquelle il avait miraculeusement survécu depuis toutes ces années. Que ce navigateur repose désormais en paix, la relève est là et l'innovation avec. Une époque est révolue, et pour de bon cette fois.

Via Daniel Glazman