Dans la lignée de mon précédent article sur les dangers d'un Web propriétaire, un article a été publié sur le blog de Matasano à propos des failles de sécurité inhérentes à la technologie Flash présente sur la grande majorité des plate-formes. Ainsi n'importe quel ordinateur devient la cible potentielle d'une attaque tandis Adobe se voit frappée d'incapacité à combler toutes ces failles sur toutes les plate-formes couvertes par cette technologie. Je vous livre ci-dessous la traduction d'un extrait de ce billet par Tristan Nitot[1] :

Les failles (de sécurité) dans Flash sont des catastrophes. En 2008, on a de nombreux navigateurs différents. Nous avons différentes versions des systèmes d'exploitation et nous avons des utilisateurs de Mac. Mais il n'y a qu'un seul fournisseur pour Flash, et tout le monde a Flash installé sur sa machine. Pourquoi faut-il s'intéresser aux trous de sécurité dans Flash ? Parce que le monde réel, n'importe quelle attaque de ce genre permet à son auteur de prendre contrôle d'une vaste majorité d'ordinateurs.

L'ouverture du Web n'est pas qu'une simple utopie ou qu'un simple idéal vers lequel nous devons tendre; il s'agit d'un combat de tous les jours dont tous les utilisateurs sont bénéficiaires, parfois sans même en être conscients. De grandes problématiques sont soulevées par ce sujet dont l'accessibilité qui est malheureusement souvent perçue à tort comme utile à une portion marginale d'internautes. La sécurité en est une autre qui, cette fois-ci parle beaucoup plus aux internautes lambda bien souvent sensibilisés à cette question car cela fait des années que l'on leur parle d'antivirus, de pare-feu, ou que sais-je encore. S'il faut en passer par là pour faire comprendre les enjeux d'un Web ouvert et standardisé, soit, nous le ferons.

Notes

[1] Au fait Tristan, sur la nouvelle version du Standblog, il n'est fait nulle part mention de tes choix en matière de republication du contenu dont tu es l'auteur... Tu es toujours sous licence Creative Commons BY-NC-SA ?