Pour le coup, je suis un peu à la bourre, c'est le moins que l'on puisse dire, mais comme dit le vieil adage : "Vieux motard que j'aimais". Et c'est ainsi que, sans transition, je vous annonce que ce blog aussi désert qu'inutile depuis quelques mois maintenant vient de passer le cap de la troisième année consécutive.

Et oui, il y a de cela trois ans (et 8 jours très exactement, l'insoupçonnable arrêt de connexion dont je fus victime la semaine dernière m'ayant empêché de publier la nouvelle à temps) j'arrêtais de squatter les blogs de mes acolytes pour concentrer ma l'encre de ma plume aussi maladroite puisse-t-elle être sur ces pages.

Beaucoup de sujets ont été abordés, du plus sérieux au plus futile. Les visiteurs arrivèrent petit à petit jusqu'à que ce blog connaisse son heure de gloire, à une échelle bien évidemment très modeste. Aujourd'hui, les choses ont changé : je blogue peu, pour ne pas dire pas. Le rythme frénétique d'un billet par jour est désormais loin, très loin mais j'avoue prendre toujours autant de plaisir à écrire lorsque le temps me le permet.

La vie est en perpétuelle évolution et même s'il y a peu de chance que ce billet soit lu avec attention maintenant que mon lectorat est sur le point d'atteindre des nombres négatifs, j'annonce que je n'ai pas encore dit mon dernier mot. Encore quelques mois de silence et j'espère être libéré de ce fardeau qui me rend muet depuis quelque temps : la prépa. Mais le jeu en vaut la chandelle parait-il.

Qui a dit qu'on était reparti pour un tour ? ;-)