Asus N10J

Ce n'est pas sans un peu de retard que je publie le test de cette machine qui est mon compagnon quotidien depuis maintenant près de 3 mois. En effet, ce petit Asus N10J-HV010E, parfait compromis entre les très onéreux mais puissants ultra-portables et les accessibles mais rachitiques netbooks a succédé à mon défunt HP DV9314ea.

J'ai opté pour un laptop aux dimensions somme toutes modestes mais confortables puisqu'il ne s'agit que d'un écran 10,2". Le choc lorsque l'on vient de quitter un 17", mais on s'y fait relativement vite. Côté hardware, ses 2Go de mémoire vive, son disque dur de 250Go (en réalité scindés en deux partitions : une pour le système et une pour les données) sont relativement confortables.

Asus N10J

C'est sans compter sur une petite merveille en lieu et place de la carte graphique : une "petite" GeForce 9300m GS avec 256Mo dédiés. Un petit switch sur le côté gauche de l'appareil permet facilement, moyennant un redémarrage de passer de la carte Nvidia à la carte intégrée à la carte mer Intel de manière à réguler sa consommation d'énergie en fonction des usages que l'on fait de la machine.

Petit bémol cependant, le processeur : un Atom N270, est un peu léger pour le Vista Premium embarqué et empêche de profiter pleinement de la puissance de la carte graphique embarquée. Cependant, il reste tout à fait possible de jouer à des jeux relativement gourmands tel Crysis, à des niveaux de performance bas (ce qui, au vu de la taille de l'écran, reste relativement correct graphiquement parlant).

Asus N10J

Côté finitions cette fois, Asus a bel et bien réussi à démarquer ce portable de ses eeePC avec un design agréable et soigné. Le clavier est assez large et confortable et la connectivité est correcte avec les classiques prises USB (au nombre de 3, disposées sur le côté de l'appareil) et HDMI entre autres, sans oublier le lecteur multi-cartes. Un capteur de luminosité ambiante et une caméra de 3 mégapixels (livrée avec un logiciel de reconnaissance faciale peu efficace à mon goût) sont également disponibles.

La grosse surprise de cet appareil ne se situe pas véritablement dans ses entrailles profondes mais plutôt dans son autonomie puisqu'elle dépasse allègrement les 4h en mode économie, en switchant sur la carte graphique la plus économique. Une vraie surprise lorsque l'on passe d'un ordinateur qui atteignait péniblement les 2h d'autonomie à cet appareil. Et ses dimensions et son poids modestes permettent de le transporter facilement (environ 280*200*30 sans compter la batterie).

Bref, un compagnon de voyage pour moins de 600€ qui reste un bon compromis entre puissance, design et portabilité.

Asus N10J