Deeder.fr

Tribulations d'un geek...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

16 mars 2008

Le futur de HTML en vidéo...

De temps en temps sur ce blog, il arrive que le sujet à l'ordre du jour soit le HTML5, la relève d'un langage (si l'on peut l'appeler ainsi) qui, bien qu'il soit très utilisé, n'a pas été remis à jour depuis près de 10 ans. Il y a un an que le W3C a créé un nouveau groupe de travail pour s'occuper de la rédaction de la recommandation de cette nouvelle mouture. Qu'en est-il ? Que sommes nous en droit d'attendre de cette nouvelle version de HTML5 ? Voici la vidéo de l'intervention de Daniel Glazman à Paris Web 2007, il y a quelques mois de cela, pendant laquelle ce dernier a fait le point sur le futur du HTML.

Pour info, toutes les vidéos de la conférence ont été mises en ligne cette semaine. Vous pouvez ainsi les visionner sur Dailymotion ou les télécharger sans plus attendre. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de toutes les regarder, mais le peu que j'ai pu en voir m'a fait regretter de ne pas avoir pu me rendre à cette conférence. Bon visionnage. ;-)

27 janvier 2008

HTML5 : Un premier jet prometteur...

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de HTML5, la nouvelle version du langage de balisage des contenu destinés au Web dont les spécifications sont en cours de rédaction par un groupe de travail du W3C formé il y a plus d'une dizaine de mois maintenant. Ayant pris part à ce groupe de travail dès son annonce, j'ai réussi à suivre l'évolution du projet et à contribuer aux première réflexions avant d'être totalement dépassé par l'afflux d'informations venant d'un groupe composé de plus de 500 personnes. J'ai donc continué à suivre de loin l'évolution de ce futur standard.

Aujourd'hui, il y a du neuf : petit à petit, l'oiseau fait son nid et le premier brouillon de la spécification de HTML5 vient d'être publié et mis à disposition de chacun afin d'avoir les premiers retours sur cette évolution majeur de l'édition et de la gestion des contenus. De nombreuses nouveautés et modifications ont lieu par rapport à la désormais vétuste quatrième version de HTML et ce travail basé sur le travail commencé en annexe par le WHATWG est très prometteur. Je n'ai pas vraiment le temps de vous lister les modifications majeures mais je vous laisse lire le compte rendu de Laurent Jouanneau qui est relativement complet sans s'enchevêtrer dans des détails techniques.

HTML5 se profile bien et ce premier brouillon est encourageant. La suite est tout autant remplie de promesses qui devraient se concrétiser et ainsi laisser la perspective d'un nouveau Web se profiler à l'horizon. Mais attention tout de même de ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué : la version finale de la spécification n'est pas prévue avant 2010, de quoi peut-être laisser le temps aux plus stoïques des développeurs de navigateurs Web[1] de commencer l'implémentation de ce nouveau standard.

Lire le communiqué de presse

PS : Au fait, je ne vous ai pas parlé d'IE8 dernièrement ? Il va falloir que j'y remédie, la future relève du navigateur populaire fait couler pas mal d'encre ces temps-ci, et pas toujours en bien. Affaire à suivre... ;-)

Notes

[1] Toute analogie avec une description des développeurs de IE est purement fortuite...

18 avril 2007

[HTML WG] Proposal to Adopt HTML5

J'aurais aimé vous en parler depuis longtemps et ça aurait déjà été fait si j'en avais eu le temps. Vous savez que je suis membre du W3C HTML Working Group sous le titre pompeux d'Invited Expert, groupe de travail dont le but est de créer une nouvelle spécification, en d'autres termes une nouvelle version, du langage HTML dont le développement était jusqu'alors abandonné par le World Wide Web Consortium[1].

Au gré d'un podcast audio, j'avais énoncé les difficultés qu'il pouvait y avoir à concilier le travail du W3C HTML WG et du WHATWG qui rassemble entre autres les plus grands acteurs du marché, à savoir Apple, Mozilla et Opera, et qui travaille sur cette nouvelle spécification de manière non-officielle aux yeux du W3C depuis plusieurs années déjà. Lundi dernier, un mail à l'initiative des personnes représentatives des firmes précédemment citées et de leur implication dans l'évolution du Web est venu s'immicer parmi la masse quotidienne d'informations qui arrivent sur la mailing list.

Ce mail, que vous pouvez lire ici (en anglais, bien entendu), s'adresse à tout le HTML WG et propose de prendre comme point de départ de la nouvelle spécification du W3C le travail jusqu'alors effectué par le WHATWG. Bien entendu, le travail déjà fait par le WHATWG devra être réétudié et rediscuté selon les critères du W3C. ils proposent également de garder le très compétent Ian Hickson aux commandes de l'édition de la spécification pour assurer la continuité du travail qui a déjà été réalisé. Un accord devrait être passé entre les trois firmes sus-citées et le W3C pour assurer un accord de non-exclusivité sur la spécification d'HTML5.

Voilà une bonne nouvelle qui en a réjoui plus d'un et qui fédère les réponses positives. L'avenir du HTML5 se décante peu à peu et le WG s'organise même avec près de 300 membres (ce qui fait parfois tourner la tête à certains habitués des groupes restreints). Les téléconférences devenues impossibles au même titre que les FTF (face to face : réunion "dans la vraie vie" comme disent certains) obligent à travailler différemment et à remettre parfois en cause les méthodes de travail du W3C. M'enfin[2], le principal c'est que ça se décante et que la machine soit en route. Si vous êtes sages, vous aurez plus de détails techniques dans un prochain billet. ;)

Notes

[1] J'en avais déjà parlé il y a quelques temps : Le HTML Réhabilité par le W3C.

[2] Comme disait Gaston Lagaffe.

8 mars 2007

Le HTML réhabilité par le W3C

Je vous avais déjà parlé il y a quelques mois du désir de Tim Berners Lee, désigné comme étant l'inventeur du World Wide Web, de relancer le développement de l'HTML, en partant du constat de l'échec relatif de xHTML. Et bien c'est désormais fait, en témoigne le communiqué de presse paru hier :

Après la publication de HTML 4, et suite à l’atelier HTML de 1998, le W3C a décidé de transformer le HTML en un format fondé sur XML, appelé XHTML, pour tirer parti des avantages des formats XML. La première recommandation XHTML complète a été publiée au début de l’an 2000.

Toutefois, compte tenu de l’important héritage de contenus Web existant sous la forme de variantes du HTML, les fournisseurs de navigateur n’ont pas pressé le pas pour adopter le XHTML. Du coup, les développeurs de contenu n’étaient pas franchement motivés pour adopter le XHTML dans l’environnement de poste de travail traditionnel. Les chefs de file des communautés de développeurs et de concepteurs Web ont donc exhorté le W3C à renouveler son engagement envers le HTML en ajoutant de nouvelles fonctionnalités (à commencer par le standard HTML 4) qui soient conformes et rétrocompatibles avec les pratiques des communautés. Le W3C contribuera à garantir l’interopérabilité en offrant à la communauté des suites de tests et services de validation performants pour les technologies futures.

Que cela ne fasse pas fuir les amoureux du XHTML qui ne périra pas, loin sans faux, avec le maintient du développement de XHTML2. En effet, xHTML est populaire dans des domaines bien différents de HTML comme par exemple le Web Mobile, les applications serveurs ou même les blogiciels.

Un des objectifs sous-tendant la conception de XHTML 2.0 consiste à garantir qu’il soit aussi générique que possible et en mesure de réutiliser les standards XML actuels, dont les Xforms, XML Base et XML Events à la place des fonctionnalités HTML aux fins similaires. Ces choix de conception ont conduit le XHTML 2.0 à avoir une identité distincte du HTML. Avec la mise en place du Groupe de travail XHTML 2, le W3C continuera son travail technique sur le langage et prendra parallèlement en compte la revalorisation de la technologie afin d’expliquer clairement son indépendance et sa valeur sur le marché.

On sait déjà que certains demandent l'arrêt définitif du développement du canard sans tête qu'est le XHTML2 pour des raisons diverses. Voilà qui va les réjouir, l'évolution dite "incrémentale" du HTML permettant de repartir sur des bases plus saines. Je vous laisserai donc méditer sur une petite citation :

I sincerely hope it's going to be successful, that we are really going to raise again ducks and ducklings, but that's not proven yet.

Ils en parlent :