Je vous avais déjà parlé il y a quelques mois du désir de Tim Berners Lee, désigné comme étant l'inventeur du World Wide Web, de relancer le développement de l'HTML, en partant du constat de l'échec relatif de xHTML. Et bien c'est désormais fait, en témoigne le communiqué de presse paru hier :

Après la publication de HTML 4, et suite à l’atelier HTML de 1998, le W3C a décidé de transformer le HTML en un format fondé sur XML, appelé XHTML, pour tirer parti des avantages des formats XML. La première recommandation XHTML complète a été publiée au début de l’an 2000.

Toutefois, compte tenu de l’important héritage de contenus Web existant sous la forme de variantes du HTML, les fournisseurs de navigateur n’ont pas pressé le pas pour adopter le XHTML. Du coup, les développeurs de contenu n’étaient pas franchement motivés pour adopter le XHTML dans l’environnement de poste de travail traditionnel. Les chefs de file des communautés de développeurs et de concepteurs Web ont donc exhorté le W3C à renouveler son engagement envers le HTML en ajoutant de nouvelles fonctionnalités (à commencer par le standard HTML 4) qui soient conformes et rétrocompatibles avec les pratiques des communautés. Le W3C contribuera à garantir l’interopérabilité en offrant à la communauté des suites de tests et services de validation performants pour les technologies futures.

Que cela ne fasse pas fuir les amoureux du XHTML qui ne périra pas, loin sans faux, avec le maintient du développement de XHTML2. En effet, xHTML est populaire dans des domaines bien différents de HTML comme par exemple le Web Mobile, les applications serveurs ou même les blogiciels.

Un des objectifs sous-tendant la conception de XHTML 2.0 consiste à garantir qu’il soit aussi générique que possible et en mesure de réutiliser les standards XML actuels, dont les Xforms, XML Base et XML Events à la place des fonctionnalités HTML aux fins similaires. Ces choix de conception ont conduit le XHTML 2.0 à avoir une identité distincte du HTML. Avec la mise en place du Groupe de travail XHTML 2, le W3C continuera son travail technique sur le langage et prendra parallèlement en compte la revalorisation de la technologie afin d’expliquer clairement son indépendance et sa valeur sur le marché.

On sait déjà que certains demandent l'arrêt définitif du développement du canard sans tête qu'est le XHTML2 pour des raisons diverses. Voilà qui va les réjouir, l'évolution dite "incrémentale" du HTML permettant de repartir sur des bases plus saines. Je vous laisserai donc méditer sur une petite citation :

I sincerely hope it's going to be successful, that we are really going to raise again ducks and ducklings, but that's not proven yet.

Ils en parlent :