Deeder.fr

Tribulations d'un geek...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

22 juin 2011

La révolution photographique est en marche...

Depuis 1839, la photographie fait son bout de chemin, du daguerréotype au numérique, de la photo en noir et blanc à la photo en couleurs, elle permet chaque fois de figer un instant. Malgré les évolutions technologiques, le procédé est toujours resté plus ou moins le même en projetant l’image d’un monde en 3 dimensions sur un support en 2D. Mais contre toute attente, la nature de la photographie est peut être sur le point de changer…

En effet, un concept vieux de quelques centaines d’années et remis au goût du jour vient désormais changer la donne : le concept de champ lumineux ("light field" en anglais). Ce champ permet, en grossissant les traits, de définir la dynamique de la lumière sur une scène donnée, c’est à dire comment cette dernière se propage (absorptions, réflexions, etc). Les images ainsi capturées ne se contentent plus de caractériser un unique plan, mais les données enrichies qu’elles contiennent permettent d’effectuer des manipulations un peu plus complexes.

Plus besoin de faire le focus en prenant une photo ! Il suffit d’appuyer sur le déclencheur et le champ lumineux est instantanément capturé. L’analyse et le traitement de ce champ permettant de restituer la photo finale permet ensuite de régler le focus a posteriori comme on le désire… Terminés également les problèmes d’exposition, les difficultés de capture liées aux basses luminosités, etc. Il est même possible, et c’est d’ailleurs ça le plus bluffant, de modifier la perspective ou encore d’effectuer des légères modifications 3D de la scène ! Bref, vos photos ne seront plus jamais ratées (à part si vous cadrez comme un pied, mais là, la science ne peut plus rien pour vous… ;) )…

La miniaturisation de cette nouvelle génération de capteurs permet désormais d’envisager des applications grand public de cette technologie. C’est ainsi que l’un des doctorants de l’université de Standford a eu l’idée de créer Lytro, la première société à commercialiser d’ici peu des appareils photo d’un nouveau genre. La société a déjà levé 50 millions de dollars lors de son premier tour de table, ce qui prouve que de nombreux espoirs se fondent sur cette technologie

Il est à parier que les premiers modèles de ce genre d’appareils se vendront à prix d’or, mais si la mayonnaise prend, il est possible de voir émerger dans les prochaines années une nouvelle tendance technologique qui pourrait bel et bien révolutionner la photographie. Soyons rassurés, ce n’est pas encore demain la veille que les clichés de Mme Michu seront élevés au rang de ceux de Willy Ronis. Cependant, c’est une affaire à suivre, et de très près…

Pour en savoir plus :

30 juin 2010

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2010

Je m’en serais voulu si je n’avais pas abordé le sujet sur ce blog en perdition : les RMLL, c’est le rassemblement incontournable des libristes et curieux en tous genres, passionnés d’informatique, d’art ou de tous les domaines, si nombreux soient-ils, listés sur la page du programme de l’édition 2010. Après plusieurs années à sillonner la France de Nantes à Amiens en passant par Mont-de-Marsan, les RMLL sont enfin de retour sur Bordeaux, ville qui les a vu naitre…

RMLL 2010

Le programme est riche et dense avec de nombreux thèmes variés :

  • Technique (avec des sessions Administration Système, Développement, Systèmes Embarqués et Matériel Libre, Systèmes d’Exploitation, Sécurité et Internet)
  • Loisirs, Culture, Arts et Libre Diffusion
  • Économie Sociale et Solidaire – Développement Durable
  • Accessibilité et Handicap
  • Sciences, Éducation et Éducation Populaire
  • Entreprises et Logiciel Libre
  • Collectivités, Administrations et Politiques Publiques

Vous pouvez bien évidemment passer quelques heures; une journée ou la semaine en notre compagnie, puisque l’évènement s’étale du 6 au 11 juillet. Mais libre à vous de venir donner un coup de main si le coeur vous en dit. A ce sujet, je m’occupe avec l’aide d’un copilote dénommé Axel, de la coordination et la gestion des bénévoles sur les différents sites : n’hésitez donc pas à me contacter au besoin !

Alors au plaisir de vous croiser dans notre belle contrée du sud-ouest… ;-)

19 février 2008

[Vidéo] Les maux des mots...

C'est un concept ahurissant qui se cache derrière la vidéo ci-dessous. Déjà employée par quelques publicitaires inventifs, notamment sur papier ou dans le domaine de la 3D, je n'avais jamais vu cette technique employée dans le domaine de l'animation. Le résultat est bluffant puisqu'au final on s'y croirait. De quoi puis-je bien parler ? D'une vidéo pleine de mots certes, mais pas seulement puisqu'elle est au final faite uniquement de mots. Difficile au final de décrire plus avant cette oeuvre, je préfère vous laisser la regarder de vos propres yeux. Dites moi en des nouvelles... ;-)

Merci à Eric pour cette découverte !

PS : Au passage, si vous n'étiez pas encore au courant, Dailymotion vient d'annoncer la diffusion de contenu HD. La vidéo sur internet a encore de beaux jours devant elle et notre service frenchie également puisque se faisant il vient de prendre de vitesse son principal concurrent américain qui est Youtube. :-)

PS : Encore une petite info sur la vidéo : Toshiba vient de rendre les armes et d'abandonner le format HD DVD, laissant le marché de la vidéo HD aux griffes du format Blu-ray. Même si vous pouvez désormais choisir une platine HD Blu-ray en toute quiétude, sans avoir peur que le format passe l'arme à gauche d'un moment à un autre, c'est regrettable car l'absence de concurrence va désormais entraîner une stagnation des prix dans le secteur.

25 novembre 2007

La photographie d'un oeil différent...

La "street photography" est un art à lui tout seul : celui de dénicher parmi le quotidien de centaines de gens LA situation qui, une fois immortalisée, donnera un cliché unique. A chacun ensuite d'exercer cet art de manière totalement personnelle. Matt Stuart est un photographe qui excelle dans cet art d'une manière particulièrement remarquable puisqu'il a le soucis du détail, et pas n'importe lequel. Il cherche l'ultime détail qui est invisible pendant le feu de l'action mais qui une fois couché sur papier prendra toute sa dimension.

Photo de Matt Stuart

Il manie finesse, professionnalisme et humour avec brio autour de clichés susceptibles de déclencher un rictus à qui veut bien se donner la peine de voir plus loin que la simple photographie de rue. Il suffit pour cela de s'attarder quelques secondes sur chacune des oeuvres ainsi produite pour en déceler le sens, parfois plus ou moins caché. L'intrigue vient de la manière de saisir ces instants qui sont invisibles à la plupart d'entre nous lorsque nous jouons notre jeu d'acteur dans la grande comédie de la vie. L'oeil expérimenté du photographe permet non seulement de déceler ces instants mais également de les devancer pour saisir l'objectif qui les immortalisera. Ca a quelque chose de magique, vous ne trouvez pas ?

Via Thomas of course.