Deeder.fr

Tribulations d'un geek...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

20 juillet 2007

Mahna Mahna

Allez savoir pourquoi, j'adore le Mahna Mahna. Peut-être parce que c'est le genre de connerie que je suis capable de faire, avec ou sans marionnette... Mouai, je vais me reconvertir dans la chanson moi !

27 mai 2007

[Vidéo] Super Linux à la rescousse !

Dans ma quête interminable de la vidéo du dimanche, j'ai parcouru hier soir plusieurs sites sans aucun résultat. Aucune d'entre toutes les vidéos que j'ai regardées ne m'a semblé assez noble pour arpenter les pages de cet aristocratique blog en déperdition. Mais n'allez pas à la vidéo et elle viendra à vous ! Ce proverbe universellement connu s'est avéré plus que vrai, mon agrégateur m'offrant il y a quelques minutes LA vidéo dont je rêvais.

Quid de cette vidéo ? Je pense qu'elle peut se suffire à elle même, mais je ne résiste pas à vous en conter quelques mots. "Culture Pub" aurait pû être un tag plus approprié pour cette vidéo mais prendrait-il tout son sens pour un produit qui se refuse à la propagande officielle et qui ne se fait connaître que de la bouche de ses adeptes ? Peut-on parler de publicité ou d'acte fanatique indépendant ? Je pense personnellement que la vision des utilisateurs de ce genre de produits est totalement novatrice et donc indéfinissable dans les conventions actuellement d'usage dans nombre de domaines.

En gros, cette pub en est une sans en être une, tout comme Windows serait selon certaines personnes un système d'exploitation sans en être réellement un...[1] Ce qui est sûr, c'est que si le costume utilisé dans cette vidéo permet de draguer aussi facilement en réalité, je veux le même à Noël (surtout qu'il serait alors de circonstance avec la météo). Vous vous demandez encore de quoi je parle car vous avez eu la patience de lire mes idioties avant de lancer la lecture de la vidéo ? Alors ruez vous dessus sans attendre !

PS: Via Framablog bien entendu ! ;)

Notes

[1] Je vois dès lors mon lectorat se scinder en deux, les uns acclamant cette bonne parole, les autres huant l'offense à Microsoft écrite en ses lignes, et peut-être même, si j'ai un peu de chance, certains décelant la pointe de cynisme et d'ironie qui est si finement dissimulée dans ces propos.

9 mai 2007

2 fois 9 ? 18. Dites 33...

J'allais partir sur un speech, mais j'ai supprimé d'un coup de baguette magique tout mon discours peu original pour repartir sur des bases saines. Laissez moi vous conter un histoire. L'histoire commence il y a 18 ans, un 9 mai 1989. A cette époque lointaine, vivait un couple qui venait d'avoir leur troisième enfant. Ils étaient alors loin de savoir quels troubles celui-ci allaient leur causer.

nombre 18

Le premier de leur maux fût d'avoir une bouche supplémentaire à nourrir ! Et pas la moindre... Après une période anti-tout nécessaire au bon développement de tout garnement digne de ce nom, c'est une période d'omnivoricité qui est intervenue dans le cycle de développement de cet "enfant". Devant sa porte de chambre était marqué "ne pas nourrir le zouave" comme dans tout bon zoo, devant la cage de certains homininés.

La deuxième tare fut pour eux sa soif de savoir. On n'a pas idée de donner naissance à un fils qui n'arrête pas de poser des questions sans arrêt. Vous savez, de ces questions idiotes que personne ne s'est jamais posé à part peut-être lui, celles sur lesquelles votre propre encyclopédie sèche autant que les professeurs interrogés, celles qui vous laissent de toute façon con puisque vous ne pourrez jamais y répondre quoi qu'il en soit. A quoi bon se les poser ?

Si encore c'eut pû s'arrêter là... Manque de bol, il a fallut qu'il soit chiant. Comme tous les mômes vous direz, mais justement non. Est-ce que tous les mômes construisent des cabanes de 2. mètres cubes, perchées à 2m du sol ? Est-ce qu'ils démontent la télécommande espérant retrouver le sens de montage par pur logique vous privant de télévision pendant quelques heures jours ? Je pense qu'il est préférable de stopper là les exemples.

Ha, et puis je ne vous ai pas encore raconté, la pire offense qu'il ait pû faire à ses parents étant de devenir dès son plus jeune âge accroc à l'informatique. Au début, il ne faisait que buguer le système, laissant le téléphone à ses parents pour qu'ils appellent leur ami-qui-s'y-connait-bien-en-info, mais c'est lorsqu'il a commencé à réparer leur ordinateur par lui même que son état est devenu critique. Le voilà qu'il a commencé à installé un pintux, citrux, bref, un truc en *ux qui bug tout le temps là. Plus aucune sociabilité, il est devenu le reclus de la famille.

Et voilà désormais qu'il a 18 ans, l'âge mûr. Cet âge il l'a atteint depuis l'époque où il a cessé d'être dépendant des autres idéologiquement parlant. Depuis qu'il a pris conscience du monde dans lequel il vivait, depuis qu'il a réussi à synthétiser dans son esprit ce qui est nécessaire ou pas, ce qui comporte un intérêt ou non, ce que sont des droits et des devoirs et ce qu'ils impliquent. Mais le voir rester ici ? Ha ! Non merci ! Faut pas déconner, parce qu'aujourd'hui il prend un grade de plus, qu'il dépasse le cap fatidique de la majorité et que même s'il n'en restera pas moins le fi-fils à ses parents, ils ne l'ont pas supporté toutes ces années pour rien.

C'est le grand jour, celui que j'attendais depuis si longtemps et qui finalement ne me fait rien ressentir de plus que ce qu'hier ou que demain. Pourtant le changement sur le papier est bien encré, la prise de conscience est peut-être seulement un peu longue. Petit papillon, prend ton envol, tes 18 ans tu les as maintenant...

22 avril 2007

[Vidéo] Le Cintre, un court métrage déluré !

En ce 22 avril 2007 certains, la majorité même, vous parleront de politique, de présidentielles, de Royal et de Sarkozy, de gauche et de droite, mois pas. Non, il y a à mon sens assez de gens qualifiés ou non qui parlent de ces sujets pour que je puisse m'en abstenir, même si je me sens malgré tout concerné. Une fois n'est pas coutume, la vidéo du dimanche soir sera un court métrage de quelques minutes totalement déjanté nommé Le Cintre. Drôle de nom vous me direz, ce à quoi je répondrai : drôle de court métrage. Un film sans queue ni tête à prendre au énième degré et qui aura le mérite de nous faire oublier pour quelques minutes le sérieux des évènements politiques que nous vivons en ce moment. Have fun ! ;)

Via notre éleveur de boulets officiel : Damdam

14 mars 2007

Retour vers le passé du futur en passant par le subjonctif

Août 2048.

Je reviens de loin. Si vous réussissez à lire ce billet, c'est que j'aurai réussi à l'envoyer du futur vers le passé en évitant le présent du vindicatif (qui n'a rien en commun avec un certain panda géant et déluré) et en déjouant le bug de l'an 2020. Si mes calculs sont exacts, cela doit faire environ -41 ans que j'ai posté ce message pour vous, modestes lecteurs de mon blog. Vous seuls connaîtrez la vérité sur le futur, le vrai. La classe hein ?

C'est cool, aujourd'hui on mange plein de petits sachets de poudre : des blanches, des jaunes, des rouges, des vertes. Elles remplacent avantageusement la viande et les légumes malgré leur goût d'aspégique à la marmelade de rognon farci parce qu'elles ont tous les nutriments et protéines dont nous avons besoin. Et puis, y a plus d'autres animaux que ceux empaillés dans les musées de toute façon. Ben oui, réchauffement climatique, ultra-biologie, vache folle, grippe aviaire tout ça...

Nan mais attends c'est super grâve hein, t'imagines même pas une vache atteinte des variantes du futur de ces maladies : la vache Milka c'est de la rigolade à côté ! Déjà qu'avant les gars étaient paranos quand le premier pigeon venu, qui s'est malencontreusement évanoui après avoir heurté de plein fouet une vitre trop bien lavée ou un A380 qui lui a grillé la priorité, était retrouvé inerte sur un trottoir et qu'ils se mettaient à hurler à la grippe aviaire avec une délégation de journalistes sur place (à se demander si c'est un pigeon ou plusieurs qui vont tomber de haut après m'avoir lu)... Maintenant c'est trois fois pire : ils ont le pouce à deux doigts du bouton rouge, si bien que je ne fais que leur répéter de retirer cet index de là.

Enfin t'imagines le tintouin, ils ont commencé par les vaches et les oiseaux, ils les ont piqué un par un avec des seringues récoltés au travers tous les hôpitaux de France dans un plan d'urgence sans précédent. Les poissons sont morts asphyxiés par l'évaporation des lacs et rivières et les manchots se sont noyés faute de pouvoir nager la brasse après la fonte des glaciers : un comble nan ? Et puis le reste, entre les parisiens hérétiques du salon de l'agriculture, la hausse du prix du pétrole et la canicule permanente, les autres espèces ont préféré se suicider dans un élan collectif d'après ce que j'ai lu dans Libé.

Enfin pour en revenir à la bouffe, l'avantage de ces poudres multicolores c'est qu'elles ont chacune des nutriment spécifiques à l'activité de la journée : entre celle pour la sieste, le someil, le repos ou celle pour l'assoupissement, t'as le choix. Ha oui, je ne vous ai pas encore dit : les 35h c'est révolu ! On en est à 35 secondes par jour. Etant donnée que les syndicats demandaient toujours moins et les patrons toujours plus au niveau des heures de travail (et réciproquement pour les salaires), ils ont fini par se mettre d'accord en automatisant toutes les branches d'activité grâce à des super robots dits "intelligents".

Ha et puis la responsabilité civile et individuelle ont évoluées après les nombreux déboires des assurances qui n'arrêtaient pas d'être sollicitées pour la moindre petite chose. Donc maintenant on est super-assistés par des robots : des robots-voitures pour éviter que les conducteurs reportent la faute aux constructeurs, des robots cuisiniers pour éviter que les fabriquants de couteaux soient trainés en justice pour avoir vendu une arme blanche pouvant potentiellement tuer et on se déplace même en robot-lit, les pieds levés pour faire circuler le sang hein, très important... Allongé y a moins de risques d'accidents, on ne se froisse plus de muscles, plus d'entorses, plus de cassures, bref le trou de la sécu ne s'en porte que mieux.

Moi je vais vous dire une chose : c'est pas à votre époque que la durée de vie moyenne d'un homme est de 120 ans. Depuis qu'il n'y a plus d'herbes pour la médecine, les bains de boue font des miracles en plus de faire des ravages parmi les jeunes de 30 à 50 ans. Ouai, c'est vrai qu'à défaut de vivre jusque 120 ans, à l'époque on vivait heureux au moins, mais essaye de te baigner à la mer en plein hiver pour voir toi ! Ha merde, c'est vrai qu'on a plus de mer nous...

- page 2 de 4 -