Deeder.fr

Tribulations d'un geek...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

29 octobre 2013

Scentee : et si on rajoutait un sens à votre smartphone ?

Une fois n'est pas coutume, alors que la tendance est plutôt à l'ajout de capteurs en tous genres et à l'augmentation des capacité de traitement en temps réel de l'information qu'ils délivrent, je vous présente cette fois un actionneur un peu particulier puisque Scentee va modifier l'univers des notifications en ajoutant un diffuseur d'odeurs à votre smartphone.

Scentee

Ce petit diffuseur de parfum se connecte facilement à votre smartphone et son application associée vous permet de configurer toutes les sortes de notifications. Adieu le vibreur et les bonnes vieilles leds, maintenant vous allez pouvoir sentir que vous avez reçu un SMS.

Bon, vous pouvez dormir tranquille, a priori l'appareil ne permet aujourd'hui de diffuser qu'une seule senteur à la fois parmi un catalogue assez classique et limité à une douzaine de parfums dont jasmin, menthe, fraise ou encore curry par exemple. Votre voisin ne pourra donc pas laisser libre cours à son imagination pour mixer les parfums en créant des odeurs aussi entêtantes que nauséabondes.

Le produit disponible sur la version japonaise d'Amazon à partir de 26€. Il est alimenté par des recharges de 2ml avec une autonomie de (seulement) 100 diffusions ou 0.5min de diffusion continue environ pour 3.5€. Ajoutez à ça le fait que le device qui se plug sur la prise jack de votre téléphone n'est pas vraiment discret ni portable et vous conclurez facilement que le vibreur a encore de beaux jours devant lui.

via Frandroid

29 avril 2009

Pêle-mèle

Quand l’info s’amoncèle, il est bon de la partager. Voilà un moment que je n’avais pas partagé en ce lieu des morceaux de news comme je les aime, un savant mélange de sciences, de technologie, de Web, avec une pointe de geekitude, le tout sans transition aucune pour combler le tout. Allez, bonne lecture !

  • Impossible de passer à côté de l’Hadopi en ce moment. Je l’ai peu évoqué sur ce blog, mais ma position à l’encontre de cette loi est indiscutable. Les nombreux points néfastes de ce projet de loi ont trop été soulevés pour que je me lance dans l’exercice. Parfois, il y a des réflexions qui valent qu’on s’y attarde et cette semaine c’est Jacques Attali qui a publié 10 propositions claires et applicables dès aujourd’hui en alternative à Hadopi. Bel exercice qui atteint son but avec brio et simplicité.
  • Petit point sciences : quand l’observation de la voute céleste vous permet de voyager dans le temps et de remonter quelques 13 milliards d’années en arrière. Oui, ce sont des photons gamma sur la photo… Mais puisqu’on vous le dit ! Plus sérieusement, ce genre de petites découvertes qui semblent insignifiantes m’impressionnent. Dites-vous que la mort de cette étoile remonte à la toute jeunesse de l’Univers.
  • Passer de l’heure d’été à l’heure d’hiver, c’est toujours un calvaire. L’interminable débat est de savoir dans quel sens on doit tourner les aiguilles de l’horloge. Mais avec ce type d’horloge, c’est vite réglé : il suffit de la basculer et hop. Définitivement fan, je veux la même !
  • Hier Opera fêtait son 15ème anniversaire. Si vous avez envie de tout savoir sur le fameur navigateur, je vous conseille de vous rendre sur le Site du Zéro qui s’est fendu d’un bon article assez complet sur le sujet pour l’occasion.
  • Voilà enfin une news qui va ravir les geeks mobiles, mobiles dans tous les sens du terme, à la fois voyageurs et accrocs aux communications nomades avec une baisse des tarifications mobiles depuis l’étranger progressive imposée par le Parlement Européen. Ainsi téléphoner depuis l’étranger, recevoir un appel, envoyer des SMS ou même utiliser votre forfait data ne vous coûtera plus une paye entière. Bon, vous y passerez certainement encore une demi-paye, mais faute de grives on mange des merles. ;-)

En espérant que vous trouviez parmi ces liens quelques trucs intéressants. Bon, c’est pas que je m’ennuie avec vous, mais il parait que je suis en période de concours moi. Alors je vous laisse et à très bientôt ! :-)

10 mars 2008

Google Gears devient mobile...

Je vous avais déjà fait part en juin dernier de mon enthousiasme pour Google Gears, l'application Google permettant d'utiliser vos services Web préférés tels que les lecteurs de flux RSS, les webmails ou que sais-je encore, le tout tout en restant offline. Je viens de lire sur Mashable France que [cette application est désormais portée sur mobile, ce qui est une excellente nouvelle puisque les usages potentiels d'une telle technologie sur des terminaux mobiles sont indénombrables !

En effet, vous imaginez accéder à votre messagerie à la fois sur votre ordinateur et sur votre mobile lorsque vous être en déplacement pour consulter un mail sans même avoir besoin de mettre une bonne claque à votre forfait data à chaque page chargée ? Vous imaginez pouvoir lire vos flux RSS dans le métro le train ou l'avion ou même lire des documents de travail que vos collègues ont mis en ligne la veille sans que vous n'ayez eu le temps de les lire alors même qu'aucun ordinateur n'est à votre disposition ? C'est pour moi un rêve... qui se réalisera peut-être bientôt.

D'ici là, il reste à développer des applications compatibles avec Google Gears, ce que Google tarde lui même à faire puisque peu de ses applications sont pour l'instant compatibles avec ce service (je ne vois que Google Reader dans cette veine). Petit bémol également : ce portage mobile de Google Gears n'est disponible que pour les terminaux fonctionnant sous Windows Mobile 5 et 6. Peut-être cette technologie sera-t-elle implémentée en natif dans les terminaux Android lorsque les premiers apparaîtront ?

16 décembre 2007

HTC TyTN II, LE smartphone tout en un !

Il fait fureur chez les geeks et les pros, mais reste cependant assez discret sur le marché. Sorti il y a quelques mois de cela, le HTC TyTN II reste un appareil unique en cela qu'il comporte comme puissant argument de vente le déploiement d'une technologie de pointe et d'une convergence multimédia déjà bien avancée pour notre époque. Résultat, même s'il ne se place que sur un marché dit "de niche", il satisfera la plupart des attentes des geeks et professionnels en mal d'une machine à tout faire de la sorte. Test détaillé d'un cadeau de Noël reçu un peu en avance...

HTC TyTN II

Le HTC TyTN II est un smartphone de la célèbre marque qui a construit les fameux Qtek, mais aussi les SPV de chez Orange avant de distribuer récemment les produits sous son réel nom HTC. Reconnue pour ses efforts en matière de finesse et d'ergonomie (notamment avec le HTC Touch), la marque ne déroge ici pas à la règle puisque malgré une taille relativement imposante, ce mobile aux traits fins, à la face anodisée et aux boutons chromés éblouit par son élégance. Et, pour tout vous dire, le fait de dispose d'un clavier azerty rétractable fera rapidement pardonner son épaisseur de 19mm.

La prise en main est rapide, grâce notamment aux nombreuses possibilités de prise en main et de navigation. Les boutons en façade, la molette et les boutons sur la tranche gauche, l'écran tactile et le clavier physique sont autant de moyens qui permettent, en étant combinés et avec un peu d'habitude, une rapidité d'utilisation appréciable en certaines circonstances. A l'usage, on se plait à déployer le clavier et à incliner l'écran pour profiter d'un certain confort d'utilisation et d'une vue en paysage des application bien souvent plus adaptée à un usage mobile (contrairement à ce que l'on pourrait croire). L'inclinaison de l'écran jusqu'à 40° est d'ailleurs bien plus utile que ce qu'il ne peut sembler au préalable car cela permet d'éviter les reflets et pertes de luminosité de l'écran lors de l'utilisation du clavier.

Au niveau logiciel, le TyTN II embarque Windows Mobile 6, ce qui lui confère une grande comptabilité avec la plupart des applications mobiles disponibles. Il intègre également la suite bureautique Office version mobile, ce qui permet d'ouvrir et d'éditer ses feuilles de calcul Excel, ses documents Words et de lire ses présentations Powerpoint directement depuis son terminal mobile. Les fichiers PDFs et les archives ZIP sont également très bien gérées par les logiciels fournis. Je ne parle pas des fichiers multimédias qui possèdent tous les logiciels nécessaires à leur lecture. Cependant, avec les avantages de Windows Mobile viennent ses quelques inconvénients bien connus en matière d'ergonomie, mais rien de véritablement handicapant pour un usage quotidien. Sa réactivité conférée par un processeur plus puissant que celui disponible sur son prédécesseur est appréciable et son autonomie honorable en utilisation standard (environ deux à trois jours en utilisation régulière standard)

Tous les fichiers pourront être stockés sur une carte MicroSD amovible à tout moment grâce à son logement situé dans la partie inférieure de l'appareil. D'ailleurs, le logement de la batterie semblera au premier abord fragile puisque l'on "déclipse" l'arrière du téléphone pour y accéder mais le fait de n'avoir à y accéder qu'une seule fois dans la vie de l'appareil rassure. En effet, la carte Sim est elle rangée dans un emplacement fermé à l'arrière de l'écran, clavier déployé, ce qui fait que l'on n'a pas à déloger la batterie même si le fait de pouvoir retirer la carte Sim une fois l'appareil allumé peut paraître étrange. Niveau connectivité, tout se situe au niveau de la prise miniUSB disponible en bas de l'appareil, ce qui rend impossible l'usage simultané du chargeur, du cable de connexion au PC et du kit main libre : dommage.

L'arrière du smartphone se voit doter d'une prise pour une antenne GPS externe que je n'ai malheureusement pas pu essayer. On peut également y voir un capteur pour appareil photo de 3 millions de pixels qui viendra suppléer celui disponible en façade dédié à la visiophonie. Soyons clairs, HTC a toujours eu du retard de ce côté et a encore un long chemin à parcourir pour rattraper Nokia dans le domaine des appareils photos intégrés. La qualité des clichés est correcte, mais sans plus, avec des couleurs ternes, parfois un peu modifiées et une netteté pas toujours au rendez-vous. C'est, à mon avis, le (seul ?) point noir de ce téléphone.

Oui, parce que le HTC TyTN II fait aussi téléphone ! La qualité des appels est d'ailleurs très correcte pour ce que j'ai pu tester jusqu'à aujourd'hui. Il réceptionne relativement bien les ondes, quelque soit le réseau disponible (GSM, EDGE, 3G ou HSPDA (3G+)). La connectivité Wifi est, bien que très consommatrice en énergie, relativement bonne et rapide et le surf sur la toile est agréable en mode paysage. La synchronisation s'effectue sans problème avec Vista. Ubuntu, de son côté, ne reconnaît pas le téléphone comme un périphérique ordinaire, mais plutôt comme un périphérique réseau.

Au final, ce téléphone est bien plus qu'un simple smartphone puisqu'il a pour atouts sa connectivité, sa gestion du multimédia, ainsi que sa gestion des mails et autres fichiers bureautiques. Le HTC TyTN II n'est pas un simple téléphone, c'est un des touts premiers outils de convergence aussi aboutis. Il est orienté aussi bien vers l'utilisateur presque lambda (un minimum averti tout de même) que le professionnel. En bref, c'est un outil qui, par ses dimensions, se glissera dans toutes les poches et qui vous accompagnera partout où vous en avez besoin, aussi bien à la maison ou au travail, qu'en déplacements. Un jouet pour les grands à s'acheter sans hésiter.

9 août 2007

Un vidéo projecteur dans la poche...

C'est chez les Giiks qu'on apprend aujourd'hui que nos téléphones mobiles de demain s'orientent vers une tendance "couteau suisse" high tech et de luxe. En effet, il paraîtrait que Motorola, célèbre fabriquant de téléphones portables, aurait signé un accord avec Microvision pour exploiter une nouvelle forme de lasers miniaturisés permettant la projection d'une image vidéo dans un appareil nomade, et ce en consommant peu. Le tout serait dans vos poches d'ici un an.

A l'heure où les téléphones portables deviennent des machines à tout faire, à l'heure où le marché des Smartphones se porte très bien, on peut se demander jusqu'où ira cette nouvelle lubie de la miniaturisation. Entre nous, il y a désormais sur les mobiles nombre de fonctionnalités dont nous ne nos servons jamais : à quoi bon en rajouter une ? A part rajouter quelques zéros à la facture finale, à quoi cela sert-il ? Marrant, certes, mais extrêmement superflu. Je doute de la présence d'un quelconque besoin naissant chez le client pour ce genre de technologies.

Remarquez, je suis mauvaise langue, chacun de nous s'est déjà retrouvé dans une situation où, perché du haut de notre estrade devant des milliers de personnes attentives, le projecteur vint à tomber en panne d'un seul coup d'un seul, et de nous exclamer : "Si seulement j'avais un vidéo-projecteur d'une résolution de 854*480 pixels dans la poche, ça me serait très utile !" Enfin, dans ces cas là, encore eut-il fallu que le public est de bon yeux parce qu'avec une telle résolution c'est le mal de crâne garanti pour un éloignement supérieur à 2 mètres...

Ha, que l'homme invente des choses magnifiquement utiles...